Equitation éthologique : une pratique sérieuse :

 

L’équitation éthologique, devenue très populaire, est une méthode que l’on peut connaître sous différentes approches suivant la personne avec laquelle vous décidez de travailler votre équidé.

Personnellement, ma définition de ce concept est la suivante : c’est une méthode qui respecte le cheval dans son mode de fonctionnement. L’approche est différente par le simple faite qu’on se met au niveau du cheval, on évolue à son rythme selon ses humeurs et ses envies. C’est un être avec quatre jambes (ou pieds) sur le sol et ce qu’on doit obtenir, c’est le contrôle de ces quatre membres.

Le respect, le contrôle, la légèreté, la souplesse et l’envie de travailler sont les maîtres mots pour obtenir le meilleur de votre cheval. J’aime utiliser la phrase suivante : “il faut être aussi doux que possible, mais aussi ferme que nécessaire”. Elle résume pour moi ce qu’est l’équitation « éthologique ».

“Efficacité – Logique – Discipline.”

Ces mots reflètent ma façon de travailler. L’approche et le travail que j’effectue sont destinés aux cavaliers qui ont un souci avec leur cheval, qui veulent le débourrer ou le valoriser.

Face à l’animal, nous sommes obligés de nous adapter au cas par cas. Il y malgré tout toujours le même fil rouge à suivre : le contrôle des pieds du cheval. Que ce soit pour avancer, tourner, reculer, sauter, piaffer ou faire d’autres figures, il s’agit toujours de faire bouger leur pieds.

Pourquoi travailler avec cette méthode ?

L’éthologie éthologique est avant tout une philosophie, un mode de vie. En l’appliquant, nous n’aurez plus à penser à faire tel ou tel geste face à votre cheval. Tout deviendra naturel et fluide.

Il ne s’agit pas de se dire : “Aujourd’hui je fais de l’équitation éthologique, demain je fais de l’obstacle et ce weekend je fais du dressage.” Dans tout ce que vous faites vous appliquez ce nouveau mode de vie. Au final,vous vous demanderez comment vous avez fait sans avant !

Ici on prend en compte le bien-être de nos chevaux

Parce que leur confort est une priorité

La première fois que j’ai monté à cheval c’était lors d’un anniversaire d’une amie à l’âge de 5 ans. Depuis je n’ai jamais arrêté. Passant de manèges en écuries, de chevaux en chevaux, j’ai eu la chance d’avoir mon cheval à l’âge de 18 ans. L’équitation dite « classique » m’interpellait toujours. J’avais beaucoup de questions sans réponse sur la façon de monter et de traiter les chevaux. De là, j’ai découvert le Haras de la Cense et sa formation professionnelle. Me voila partie pour une grande aventure en 2005 à Paris et ensuite au Montana, États-Unis. En France pour apprendre les choses de bases et élémentaires, au Montana pour passer à la pratique sur les jeunes chevaux. J’ai eu l’opportunité de rester au Montana durant deux années au lieu d’une. Une chance d’acquérir encore plus de connaissances et d’expérience avec des instructeurs tous aussi passionnés et qualifiés. Les rencontres étaient toutes aussi enrichissantes les unes que les autres avec des hommes de chevaux, de la terre.

Mon parcours vers l’équitation éthologique

Depuis 2008, j’enseigne ce que j’ai appris là-bas et le transmets du mieux que je peux. Le plus intéressant dans cette passion c’est que l’on ne fini jamais d’apprendre. Chaque fois qu’on rencontre un nouveau cheval ou lors d’une séance avec un cheval que l’on a déjà rencontré. Qu’ils soient jeunes ou plus âgés, ils nous font évoluer et nous oblige à repousser nos limites de l’imagination, de la compréhension et du respect.

L’avantage de travailler en Europe, la Belgique est que l’on rencontre tous types de chevaux différents. J’ai eu de la chance d’avoir rencontré des chevaux allant du poney de manège au cheval de grand prix dressage et obstacle! C’est là qu’on se rend bien compte que cette méthode n’a aucune limite.

Me contacter